Lettres noires – d’Alain Mabanckou : l’Afrique littéraire des ténèbres à la lumière

Depuis des années, les éditions Fayard publient les leçons inaugurales du Collège de France. En tant que professeur invité, d’Alain Mabanckou y  a prononcé le 17 mars 2016 sa leçon numéro 263. Elle a pour titre intégral : Lettres noires : des ténèbres à la lumière. Cette leçon a été publiée par Fayard en 2016, rééditée parLire la suite « Lettres noires – d’Alain Mabanckou : l’Afrique littéraire des ténèbres à la lumière »

Ouâf – de Kemal Varol : Mikasa, le chien-témoin du conflit kurde

Si certaines maisons d’éditions françaises publient de temps en temps des livres venus de Turquie, très souvent les mêmes auteurs turcs, le traducteur Sylvain Cavaillès a crée en 2017 la maison Kontr pour « ouvrir une nouvelle fenêtre sur les littératures venues de Turquie » (présentation de l’éditeur). Chez Kontr, est paru en septembre 2020 Ouâf deLire la suite « Ouâf – de Kemal Varol : Mikasa, le chien-témoin du conflit kurde »

J’ai couru vers le Nil – d’Alaa El Aswany : L’Égypte des faux-semblants

Il s’agit du dernier roman d’Alaa el Aswany. Il  est labyrinthique et se présente comme un ensemble de petits-romans avec des intrigues diverses et de nombreux personnages. Tout se passe au Caire et ses environs en 2011, année de la révolution contre Moubarak et le système politique. « La place Tahrir était devenue une petite républiqueLire la suite « J’ai couru vers le Nil – d’Alaa El Aswany : L’Égypte des faux-semblants »

Dans la peau de l’étranger – d’Ai Weiwei : hommage à l’humanité de l’étranger

L’artiste chinois Ai Weiwei est connu par la diversité des formes artistiques: sculptures, installations, peintures, films, photographies, livres…Après son film Human Flow (2017) qui explore la condition des réfugiés à travers de nombreux camps partout dans le monde, il publie un petit livre en guise de manifeste : Dans la peau de l’étranger. Traduit de l’anglais,Lire la suite « Dans la peau de l’étranger – d’Ai Weiwei : hommage à l’humanité de l’étranger »

Dans les yeux du ciel – de Rachid Benzine: le corps féminin, miroir du monde arabe

Après son roman  Ainsi parlait ma mère, Rachid Benzine publie le deuxième, Dans les yeux du ciel. Nour est une prostituée, fille d’une prostituée. Violée  enfant par des militaires, elle vend son corps pendant des décennies  pour survivre et notamment pour payer l’école de sa fille Selma et lui garantir un bel avenir ; pour qu’elle neLire la suite « Dans les yeux du ciel – de Rachid Benzine: le corps féminin, miroir du monde arabe »