J’ai couru vers le Nil – d’Alaa El Aswany : L’Égypte des faux-semblants

Il s’agit du dernier roman d’Alaa el Aswany. Il  est labyrinthique et se présente comme un ensemble de petits-romans avec des intrigues diverses et de nombreux personnages. Tout se passe au Caire et ses environs en 2011, année de la révolution contre Moubarak et le système politique. « La place Tahrir était devenue une petite républiqueLire la suite « J’ai couru vers le Nil – d’Alaa El Aswany : L’Égypte des faux-semblants »

L’édition 37 du Prix du Jeune Écrivain : les inscriptions sont ouvertes

Le Prix du Jeune écrivain  récompense chaque année des œuvres  en langue française de jeunes écrivains âgés entre de 16 à  26 ans. Les œuvres doivent être inédites et en prose : nouvelle, conte, ou récit. La date limite pour l’envoi des textes est le 3 février 2021. Basé en France, le Prix est ouvert àLire la suite « L’édition 37 du Prix du Jeune Écrivain : les inscriptions sont ouvertes »

Dans la peau de l’étranger – d’Ai Weiwei : hommage à l’humanité de l’étranger

L’artiste chinois Ai Weiwei est connu par la diversité des formes artistiques: sculptures, installations, peintures, films, photographies, livres…Après son film Human Flow (2017) qui explore la condition des réfugiés à travers de nombreux camps partout dans le monde, il publie un petit livre en guise de manifeste : Dans la peau de l’étranger. Traduit de l’anglais,Lire la suite « Dans la peau de l’étranger – d’Ai Weiwei : hommage à l’humanité de l’étranger »

Impasse Verlaine – de Dalie Farah : une robinsonnade féminine

Le premier roman de Dalie Farah, Impasse Verlaine , publié en grand format chez Grasset en 2019, a été réédité en format poche en juin 2020 chez Mon Poche. Vendredi est une fille née dans un village en Algérie. Son nom est le jour dans lequel elle est née : vendredi. « Si l’on ignore la date deLire la suite « Impasse Verlaine – de Dalie Farah : une robinsonnade féminine »

Edilivre lance son 7ème concours d’écriture international « 48h pour écrire »

Le soir du 30 octobre 2020, la maison d’éditions française Edilivre a annoncé   le thème de la 7ème édition de son concours de nouvelles : rencontre surnaturelle. « Racontez-nous comment en l’espace d’une nuit votre héros / héroïne a vu sa vie se métamorphoser suite à une rencontre improbable avec un être surnaturel. Vampire, loup-garou, maisLire la suite « Edilivre lance son 7ème concours d’écriture international « 48h pour écrire » »

Dernières heures avant l’aurore – de Karim Amellal: le passé présent en Algérie

C’est le dernier roman de Karim Amellal. Il commence par le présent puis fait jaillir le passé tout au long de la fiction. Mohammed est un  Algérien qui a quitté l’Algérie  pour passer des décennies en France. Un jour, il décide de rentrer au pays natal  après des années d’exil. Il convainc son ami RachidLire la suite « Dernières heures avant l’aurore – de Karim Amellal: le passé présent en Algérie »

Concours international de poésie La Différence :le 31 octobre, dernier délai

La Différence est un concours international de poésie. Il est ouvert à tous les passionnés de la poésie, toutes les nationalités ,  en deux langues : français et anglais. L’édition de cette année  a été lancée en juillet 2020 ;  le dernier délai pour l’envoi (par mail)  des poèmes est fixé pour le 31 octobre 2020. IlLire la suite « Concours international de poésie La Différence :le 31 octobre, dernier délai »

Alger, journal intense / Body writing – de Mustapha Benfodil : thérapie graphique de l’Algérie

Le dernier roman de Mustapha Benfodil a été publié par deux maisons d’éditions : chez Barzakh en  Algérie sous le titre  Body writing.Vie et mort de Karim Fatimi, écrivain (1968-2014), et chez Macula en France sous le titre  Alger, journal intense. Karim Fatimi (1968-2014), célèbre  astrophysicien  algérien, trouve la mort dans un accident quelque part àLire la suite « Alger, journal intense / Body writing – de Mustapha Benfodil : thérapie graphique de l’Algérie »

Dans les yeux du ciel – de Rachid Benzine: le corps féminin, miroir du monde arabe

Après son roman  Ainsi parlait ma mère, Rachid Benzine publie le deuxième, Dans les yeux du ciel. Nour est une prostituée, fille d’une prostituée. Violée  enfant par des militaires, elle vend son corps pendant des décennies  pour survivre et notamment pour payer l’école de sa fille Selma et lui garantir un bel avenir ; pour qu’elle neLire la suite « Dans les yeux du ciel – de Rachid Benzine: le corps féminin, miroir du monde arabe »

La Maison indigène – de Claro : à la recherche du père et de soi

L’auteur a été inspiré par une maison liée à sa généalogie:  Maison indigène  ou Villa du centenaire ,  une maison construite dans la Casbah d’Alger, inaugurée  à l’occasion du centenaire de la colonisation française en Algérie (1930), conçue par l’architecte Léon Claro (1899 Oran-1991 France), le grand-père de l’auteur. Cet architecte est également le concepteur deLire la suite « La Maison indigène – de Claro : à la recherche du père et de soi »