Entendez-vous dans les campagnes _ de Ahmed Tiab : dénoncer  l’extrémisme par le polar

Après son roman centré sur la décennie noire en Algérie « Vingt stations » (Aube 2021), Ahmed Tiab publie son nouveau roman chez le même éditeur, « Entendez-vous dans les campagnes » (2022).

Pour lire la critique de ce roman cliquez ici: Vingt stations

Dans le Morvan, région de campagne en France connue par le brouillard, l’adolescent Emilien disparaît. Quelques jours après, on trouve son cadavre. Avec ce crime, coïncide l’absence de trois ados du centre de déradicalisation dans la région. Quelques jours après, c’est le cousin d’Emilien, un handicapé mental, qui se trouve pendu.

L’inspecteur marseillais  Lotfi Benattar est chargé de l’enquête en collaboration avec les gendarmes de la ville. « Héritage d’un grand-père mutique, légendaire héros montagnard, descendu de l’Atlas… » (p93) Très intelligent,   forgé de grande expérience,  Lotfi pose des questions profondes et explore des pistes importantes : le centre de déradicalisation comme source d’extrémisme, une secte raciste, la complicité  de certains gendarmes, un trafic de drogue, un jeu dangereux de tir (airsoft)…

Lotfi arrivera-t-il à résoudre l’énigme complexe de ces faits mystérieux ? Son homosexualité et son corps mutilé par l’accident sont-ils un handicap pour son enquête ?

Découvrez l’entretien avec Ahmed Tiab: le polar est un prétexte

Le roman est un polar. Du début à la fin, l’enquête est l’élément primordial et le fil conducteur du livre. Le suspens, le croisement des crimes, et l’insertion de nouveaux rebondissements enrichissent davantage l’enquête et captivent le lecteur. «  Seule l’affaire du lycéen a suscité l’intérêt des médias » (p 22)

Au-delà de l’enquête, le roman est une dénonciation de l’extrémisme. Le livre évoque le conflit droite-gauche en France. Parmi les coupables, trois amis radicalistes qui constituent une secte ;   ils  ont la haine de l’étranger et entrainent les candidats à la guerre au Moyen-Orient. En outre, le centre de déradicalisation est un élément primordial du décor ; là sont pris en charge les jeunes  pour les sauver du piège de la radicalisation islamiste. Ainsi le roman est un cri contre la radicalisation.

Dénoncer le radicalisme c’est promouvoir l’humanité. Le roman est un hommage aux victimes de l’extrémisme (identitaire, religieux…). Le choix de certains éléments illustre bien ce caractère humaniste du roman : le cousin d’Emilien est un handicapé mental réduit à son handicap (le débile), le personnage principal est l’inspecteur Lotfi qui  est désigné parfois par son corps mutilé, ses racines maghrébines (l’Arabe) et son homosexualité (le pédé). « Il s’amusait volontiers à débusquer le raciste derrière le moindre mot de travers… » (p13)

Le roman est également un hommage au  monde rural. La majorité des livres sont centrés sur Paris et les grandes villes. Là, le livre fait l’éloge de la campagne et permet de découvrir cette région.

Auteur d’une trilogie policière, Ahmed Tiab fait un clin d’œil à son roman « Pour donner la mort tapez sur 1 » (Aube 2018). Cet élément attire l’attention du lecteur et permet à l’auteur de penser à une suite du roman.

Sobre et humain, tissé par une belle enquête, Entendez-vous dans les campagnes efface l’extrémisme et sème l’humanité par le polar.

***

Point fort du livre: caractère humaniste

Belle citation: « Ces paroles percutèrent Lotfi. Il  repensa à ses parents, à  jamais prisonniers de leur hérédité culturelle et religieuse. Ils avaient passé leur existence à nager à contre-courant, repoussant en eux l’idée que l’unique mâle de leur progéniture fût homosexuel ». (p40)

L’auteur: né à Oran (Algérie) en 1965, Ahmed Tiab vit et enseigne aujourd’hui en France, depuis le début des années 1990. Passionné de polar, il a publié  Le Français de Roseville,  Mortelles fratries , Le désert ou la mer .

Entendez-vous dans les campagnes, Ahmed Tiab, Aube éditions, France, 2022, 240p

Par TAWFIQ BELFADEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :