Au prochain arrêt – de Hiro Arikawa: un train à histoires au Japon

Après  Les mémoires d’un chat , ils ‘agit du deuxième roman de Hiro Arikawa traduit en français.

Le roman est divisé en deux parties, aller et retour, chacune étant constituée de chapitres qui portent comme titres les noms de stations. « Le héros de ce roman est la ligne Hanku Imazu, l’une des moins connues du réseau Hankyu ».

Le train permet aux personnages de nouer des amitiés, des relations d’amour, de prendre des décisions, de s’interroger sur soi…Ainsi, deux personnages  deviennent des amoureux ; une jeune fille décide de rompre avec son copain qui la maltraite et la frappe ; une vieille décide de quitter un groupe d’amies connues par le gaspillage et le mauvais comportement… « Quelque chose venait de débuter, même si ni lui ni elle ne savait exactement quoi » (p95)

Comment un train change les gens et devient une source de bonheur ? La vie est un trajet de train ?

Le roman ne décrit pas la ligne d’un train. Celui-ci permet de faire croiser les personnages. L’engin devient une source de bonheur ; les personnages y retrouvent la paix, l’amour, l’amitié sincère…Par exemple, une jeune amoureuse souffrant à cause de son copain violent trouve le bonheur dans une phrase d’une vieille dans le même train ; « Oui elle était  sure d’être en train de faire un autre pas vers le bonheur » (p159).

Le roman ressemble aussi à un conte  véhiculant une morale sur la vie ; la fiction montre que la vie ressemble à un trajet de train. En plus, dès le début, le narrateur omniscient décrit un caractère dessiné sur une plage et qui signifie « vie ». « Le train se lança avec sa cargaison d’histoires sur son parcours qui n’était pas infini » (p96).

La structure du roman est attirante : des fragments  indépendants qui se croisent çà et là.  Cette forme donne davantage de valeur au livre et invite le lecteur à s’y investir.

Le caractère ethnographique est présent.  Le roman permet de découvrir des éléments de la culture japonaise (plats, vins, traditions), et des mots empruntés au japonais. Les notes de la traductrice  décrivent en détail certains éléments.

Sobre et doux, embelli d’une belle structure narrative, Au prochain arrêt est un roman qui fait l’éloge du bonheur et du hasard. Un  hymne à la vie !

***

Point fort du livre: la structure

Belle citation: « Quand on vieillit, le temps passe plus vite. Une année s’écoule sans qu’on s’en rende compte, six mois comme une journée » (p161)

L’auteure: née en 1972, Hiro Arikawa est une écrivain japonaise. Elle est connue pour ses livres destinés aux adolescents (light novels)

Au prochain arrêt, Hiro Arikawa, éd. Actes Sud, trad.(Japon) par Sophie Refle, France, 2021, 192 p.

Par TAWFIQ BELFADEL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :